Bannes commune du Lot
Bannes commune du Lot
Bannes commune du Lot
Découvrir Bannes et ses hameaux

Un peu d’histoire

En 1830 avec le Plan Napoléon, le territoire de Bannes a été détaché de la commune Saint-Vincent -Banes. Par ordonnance royale du 25 juin 1843 la commune de Bannes est créée avec un exécutif à sa tête.

L’église a été construite en 1660 sur l’emplacement d’une chapelle romane préexistante  par les habitants du village de Bannes ( appartenant à Saint-Vincent  ) après avoir obtenu l’autorisation épiscopale en 1659. Elle n’est à l’époque que «  l’annexe »   de l’église de saint-Vincent . La cloche a été commandée au fondeur en 1684. Un presbytère a été construit près de l’église pour loger le vicaire dans les années 1668. Cette église a fait l’objet d’une restauration en 1904 pour son clocher et en 2008 pour la toiture, le gros œuvre et l’intérieur.

Avec son église, Bannes construit son cimetière sur un terrain à proximité.

Une famille de Bannes a été particulièrement donatrice à cette époque : la famille Ribayroles qui était du domaine de Vielfoy et pour laquelle une chapelle a été édifiée côté Nord de l’église tandis qu’à droite on trouve une chapelle pour la famille Cancès de Lacam  qui était syndic pour la fabrication de l’église et aussi donatrice.

Le premier registre des délibérations écrit de la commune date de 1848 avec le nom de Bannes écrit avec « 2n » et à partir de cette date et jusqu’à nos jours , la mairie possède tous les registres mentionnant les décisions des Conseils municipaux successifs.

Au début, les réunions avaient lieu chez le Maire Monsieur Lagarrigue, le premier bâtiment « maison commune » a été édifié en 1966.

Les premières écoles de Bannes sont d’une part chez l’instituteur dans sa maison au fond du bourg et d’autre part au hameau de Vargues dans la maison Lescure. A cette époque vers 1789, la population de Bannes était de 600 habitants et 500 pour la partie Saint-Vincent ( selon les cahiers de doléances ).

Un décret impérial du 29 juin 1863 autorise la construction d’une école dans le bourg pour les enfants des deux sexes qui a ensuite été remplacée en 1958 par un autre bâtiment qui est aujourd’hui la salle des fêtes de Bannes puisque l’école a été fermée en 1991.

L’ancien cimetière à l’emplacement actuel du Monument aux Morts a été désaffecté dans les années 1948-1949 avec la création d’un nouveau cimetière dans les hauteurs du bourg ( le Pech de la Tourette ).

La commune de Bannes comporte des hameaux avec  Le Bourg, Fénautrigues, Vargues, Cancès, Lacam, Lasbourrines et de nombreux lieux-dits .

Au XVIII ème  siècle, l y avait six moulins à eau sur la commune : le Moulin de Rey ( Rougié ) sur le ruisseau Font Gaillard, Moulin de Saint-Cirq, Moulins sur la Biarque ( 4 moulins : moulin d’Embiarque, moulin de Pesteil, moulin de Leydet, moulin de la Ressègue ). Ils étaient exploités pour la fabrication de farine, d’huile de noix et un moulin drapier jusqu’au pour certains milieu du XXème siècle.

Comme de nos jours, l’activité principale est l’agriculture mais avec un nombre d’exploitants agricoles en forte diminution d’année en année. Un certain nombre de terrains agricoles sont revenus en forêt.

Il y avait une population jeune sur Bannes ( en 1910 la population était de 505 habitants ) et la commune a payé un lourd tribu pendant la première guerre mondiale en perdant trente jeunes.

En 1941, la population s’est réduite à 301 habitants du fait de familles décimées après la Grande Guerre et un exode des jeunes vers les villes et la capitale. A noter que la population de Bannes a atteint 639 habitants recensés au milieu du XIX ème siècle.

Les Hameaux

Actuellement

La population bannoises est de 125 habitants.

Comme dans de nombreuses communes rurales, les artisans comme charpentiers, entreprises de battage, forgerons, maçons,  menuisiers, couturières… ainsi que les bistrots, cabaretiers ont disparu.

Cependant, la commune reste un village dynamique de par les activités de ses associations et de jeunes arrivants avec des enfants.